Stérilisation

Ne faites pas naître de chats tant qu’il y en a qui attendent et meurent dans les rues, fourrières et certains refuges ! Il est très difficile d’éviter une gestation au cours de la vie d’une chatte qui n’a jamais de ménopause. Les gestations accidentelles sont fréquentes : accidents de contraception, chaleurs précoces, silencieuses ou imprévues, fugue ou accouplement discret quelques minutes avec un mâle parfois précoce ou castré depuis moins de 3 mois, etc.

La stérilisation est un acte responsable qui concerne chaque propriétaire d’une chatte. Il s’agit d’une opération courante qui supprime ou atténue les comportements désagréables liés aux hormones (chaleurs, variations d’humeur, marquages urinaires, fugues…) et les risques de certaines maladies graves fréquentes. Elle empêche les vols pour l’esclavage de la reproduction ainsi que les abandons de chatons risqués et sauve des vies.

Chaleurs et Absence de signes

Les chaleurs représentent le moment où la chatte peut s’accoupler et se reproduire.

Les chattes européennes sont fécondes à partir de l’âge de 5-6 mois (et jusqu'à 10 mois en fonction de sa race) mais certaines sont précoces et une gestation peut être observée dès l’âge de 4 mois ! Les chaleurs ne surviennent pas qu'au printemps. Les naissances ont lieu tout au long de l'année ! Une portée peut atteindre 9 chatons ! Avant l'âge d'un an, une chatte est immature psychologiquement. Il faut savoir qu'il n'existe pas de ménopause chez la chatte.

La durée et l'intervalle entre les chaleurs sont très variables. En moyenne, elles durent 7 jours et reviennent au bout de 2 semaines. Des chaleurs trop longues, trop rapprochées ou irrégulières sont à signaler très vite au vétérinaire (signes d'infections utérines, etc.).

Durant les périodes de chaleur, elle est plus câline avec ses maîtres, elle peut se frotter sur les meubles, se rouler, se cambrer et miauler de façon désagréable pour attirer les mâles surtout la nuit. Elle risque aussi de faire du marquage urinaire (en dehors de sa litière) et fuguer.

Attention : seulement 10% des chattes en chaleur montrent des signes le 1er jour et certaines aucun durant toute la période en particuliers lors des 1ères chaleurs. Il y a alors un grand risque de gestation.

Quand faut il stériliser ?

En France, la stérilisation des chattes est pratiquée à partir de l’âge de 5-6 mois ou parfois dès que la chatte a atteint le poids de 2kg (à 4 mois environ) car certaines sont déjà fertiles et les chaleurs peuvent être silencieuses.

Une chatte peut être stérilisée à tout âge, mais les risques de certaines maladies graves fréquentes et de comportements désagréables liés aux hormones sont supprimés ou nettement réduits si elle est stérilisée suffisamment tôt.

Attention : la ménopause n’existe pas chez la chatte non stérilisée. Elle est ainsi particulièrement exposée à des complications mortelles durant la gestation et la mise-bas.

Sauver des vies

La surpopulation féline est un véritable fléau en France. Chaque année, elle tue des dizaines de milliers de chats et chatons dans les fourrières et certains refuges, tandis que des millions de chats vivent une vie de misère dans la rue (faim, maladie, intempéries ou absence de confort…) et sont exposés aux actes de cruauté.

La stérilisation, en régulant les naissances, est l’alternative humaine fiable à l’abandon et la mort. Elle permet de sauver des chats qui attendent déjà une famille et risquent la mort dans les rues, refuges et fourrières. Soyez humain ! Ne faîtes pas naître des chats tant qu’il y en a qui meurent ! L’espèce ne s’éteindra pas car les éleveurs diplômés existent pour la faire perdurer.

De plus, il faut savoir que retirer les chatons à leur maman avant le sevrage (âge légal de 8 à 10 semaines) provoque une grande souffrance chez la mère et les petits, et chercher une famille sans l’aide d’une association sérieuse, constitue un abandon à risques élevés (maltraitance, nouvel abandon par sa famille à l’avenir, syndrome de Noé y compris chez certains protecteurs des animaux…).

Bienfaits

La stérilisation est recommandée en raison des bénéfices qu’elle apporte, tant à l’animal qu’à son propriétaire. Une chatte n’a jamais de ménopause ! Les risques de certaines maladies graves fréquentes et de comportements désagréables sont supprimés ou nettement réduits si la chatte est stérilisée suffisamment tôt.

・ Chaleurs : la stérilisation supprime les chaleurs et ses nuisances (miaulements plaintifs jour et nuit, variations d'humeur, attroupements des mâles, etc.).

・ Bagarres : dans une moindre mesure que les mâles, certaines femelles se bagarrent durant ses chaleurs. Les risques sont des lésions à œil, des blessures importantes et des apparitions d'abcès qui nécessitent une visite rapide chez le vétérinaire pour éviter la perte de la vue et autres complications. La chatte stérilisée est souvent plus douce.

・ Maladies mortelles : l'absence d'accouplement et la diminution des bagarres réduisent fortement la contamination par des maladies mortelles incurables (Leucose féline, Sida du chat et la PIF). Il est possible de vacciner votre chatte contre la leucose mais pas contre le FIV (sida du chat) et la PIF.

・ Cruauté du voisinage : les femelles non stérilisées sont souvent bruyantes, bagarreuses ou fouineuses. Elles sont exposées comme les mâles, aux tirs de carabine à plomb et empoisonnements par des voisins exaspérés, en ville comme en campagne.

・ Fugue : elle ne partira plus pour trouver un mâle au risque de se perdre.

・ Accidents et Morsures de chiens : le territoire d'une chatte stérilisée est beaucoup plus petit que celui d'une chatte entière, ce qui limite les vagabondages et donc les risques d'être mordue par un chien, blessée ou tuée par des voitures (première cause de mortalité chez les chats de moins de 2 ans).

・ Marquage par griffades : les femelles stérilisées griffent moins sur les meubles, les murs de la maison ou les arbres du jardin pour marquer également leur territoire.

・ Marquage urinaire (ou Propreté) : il existe parfois des marquages urinaires chez les femelles ! La stérilisation diminue le marquage territorial qui se traduit par des émissions d'urine, aussi bien à l'intérieur de la maison (hors litière) qu'à l'extérieur. L'odeur des urines est aussi fortement réduite. Le marquage urinaire existe rarement chez une chatte stérilisée avant la puberté.

Remarque : dans certains cas, le marquage urinaire peut persister après la stérilisation si elle n'est pas d'origine hormonale mais due à une litière souillée, à un problème médical ou une souffrance psychologique (importante anxiété, etc.). Il conviendra alors de consulter votre vétérinaire qui déterminera la cause et proposera un traitement et/ou des conseils appropriés.

・ Gestations : elle supprime tous risques de gestation et donc les douleurs lors de la mise-bas.

・ Problèmes liés a l’accouchement (dystocie) : mauvaise position d’un chaton, chaton trop gros, atonie utérine (utérus paresseux), chaton mort-né, etc. Les problèmes liés a l’accouchement ne sont pas rares. Ces causes nécessitent un traitement d’urgence chez un vétérinaire, intervention souvent coûteuse et mettant en péril la vie de votre chatte. Là aussi, le fait de la stériliser, évite ces types de désagréments.

・Tumeurs mammaires : plus une chatte est stérilisée tôt, plus le risque d'apparition de tumeurs mammaires est significativement diminué. Ces tumeurs sont souvent rencontrées chez les chattes non stérilisées et jusqu'à 80% de ces tumeurs sont malignes.

・ Ovaires : la stérilisation supprime tous risques de kystes, d'infections et de cancer des ovaires.

・ Utérus : elle réduit ou supprime les infections utérines mortelles (métrite, pyomètre, etc.) et le cancer de l'utérus.

Stériliser votre chatte permets d'éviter que les trafiquants volent votre animal dans le but d'en faire une esclave de la reproduction, parfois à vie. Ils seront alors incités à s'en séparer.

Anticiper le surpoids

Une chatte stérilisée ne grossit généralement pas si certaines précautions alimentaires sont prises immédiatement.

Une chatte stérilisée brûle moins de calories. Sans précautions, une prise de poids est fréquente dans les 2 à 3 mois qui suivent l'opération. Il faut donc respecter quelques règles très simples, dès qu'elle sera stérilisée :
Choisir une alimentation spéciale pour chats stérilisés (moins caloriques) et à fort indice de satiété, disponible dans de nombreuses marques. Demander conseil à votre vétérinaire.
・ Respecter les doses indiquées sur l'emballage en fonction du poids à maintenir ou à atteindre progressivement si votre chatte a déjà un surpoids.

Les maîtres commettent souvent ces erreurs alimentaires dues à de mauvais conseils dont la dangerosité est prouvée :
・ Réduire les quantités recommandées : c'est non seulement cruel car elle sera affamée et mal nourrie, mais aussi dangereux car la reprise de poids sera inévitable et plus importante par la suite !
・ Augmenter les quantités recommandées : si votre chatte a faim avec sa dose journalière, il ne faut pas augmenter les doses mais choisir des croquettes à plus fort indice de satiété ou compléter ses repas avec des aliments rassasiants et pauvres en calories (demander conseil à votre vétérinaire car certains aliments sont dangereux pour les chats).
・ Faire des repas : un distributeur de croquettes est idéal pour qu'elle puisse manger sa dose journalière quand elle le souhaite car les chats grignotent toute la journée.

Surveillez sa courbe de poids les 3 premiers mois. Vous pouvez la peser régulièrement chez votre vétérinaire (service bien souvent gratuit). L’obésité, comme chez l’être humain, peut avoir des effets néfastes sur la longévité et la santé de votre animal :
・ Fatigue plus rapide à cause de cet excès de poids.
・ Problèmes cutanés (allergies, etc.).
・ Diabète (maladie très grave qui agit sur l'humeur et difficile à maitriser).
・ Problèmes cardiorespiratoires.
・ Infections et incontinence urinaires.
・ Boiteries, etc.

Les chattes stérilisées avant l'âge adulte (qui varie selon la race) sont susceptibles de grandir et donc prendre du poids. Il ne faut pas confondre embonpoint et croissance.

Les côtes de votre chatte ne doivent pas être visibles à l'oeil nu ni être trop palpables sinon cela signifie qu'elle est maigre et il faut rechercher la cause (mauvaise nutrition, vers intestinaux, maladie grave, etc). L'idéal est de sentir légèrement les côtes au toucher. Si vous ne les sentez pas du tout, cela signifie par contre qu'elle a de l'embonpoint.

Idées reçues

Les idées reçues portent préjudice aux chattes.

Il ne faut pas oublier les bons éleveurs diplômés qui font perdurer l'espèce ! La surpopulation féline est un véritable fléau en France. Chaque année, elle tue des dizaines de milliers de chats et chatons dans les fourrières et certains refuges, tandis que des millions de chats ont une vie de misère dans la rue (faim, maladie, intempéries ou absence de confort...) et sont exposés aux actes de cruauté. La stérilisation est l'alternative humaine sûre à l'abandon et la mort.

Faux ! Chaque famille qui adopte un de vos chatons n'aura donc pas fais la démarche de sauver un chat en détresse dans la rue ou dans un refuge, vous contribuez ainsi à sa mort. De plus, chercher une famille, sans l'aide d'une association, constitue un abandon risqué dont vous êtes responsable (maltraitance, nouvel abandon par sa famille à l'avenir, syndrome de Noé...). Ne faites pas naître des chats tant qu'il y en a qui n'ont pas de familles et meurent !

Il y a des accouplements (et donc des naissances) tout au long de l'année avec des pics avant et pendant le printemps.

C'est le contraire, les bénéfices chez une chatte stérilisée peu avant la puberté sont encore plus importants.

Le raisonnement de la chatte est différent du nôtre. Une chatte est en grande partie guidée par ses hormones : elle a des périodes d'activité sexuelle en rapport avec un taux d'hormones sexuelles élevé. En dehors de ces périodes, tout intérêt reproducteur a disparu. Il est faux d'imaginer qu'une chatte a besoin, pour son équilibre général, d'avoir eu un contact avec un mâle ou d'avoir eu une portée. La chatte ne ressent absolument pas le besoin d'avoir des chatons. Elle ne sera pas plus heureuse après avoir eu des petits et ne sera pas en meilleure santé bien au contraire !

La nature de votre chatte ne changera pas. Si elle est câline, elle restera câline. Si elle a un tempérament à jouer, elle restera joueuse ! Les chattes stérilisées sont souvent plus douces.

La stérilisation n'a aucun impact sur l'instinct de chasse d'une chatte.

La prise de poids chez la chatte stérilisée est généralement due à l'absence d'alimentation pour chats stérilisés (moins caloriques), un surdosage alimentaire et/ou une baisse d'activité. Une chatte en surpoids se fatigue plus vite et est donc moins active mais la stérilisation en elle-même n'affecte pas son niveau d'activité.

Attention : les chattes stérilisées avant l'âge adulte (qui varie selon la race) sont susceptibles de grandir et donc prendre du poids. Il ne faut pas confondre embonpoint et croissance.

Il est prouvé que la taille adulte n'est pas du tout affectée. Elle continuera de grandir normalement.

Chaque jour, de nombreuses chattes sont endormies avec l'anesthésie classique par voie intraveineuse et les accidents sont rarissimes. Le risque anesthésique est évalué lors de la consultation et le jour de la stérilisation, avant l'anesthésie de votre chatte. Le recours à des équipements qui contrôlent le rythme cardiaque et le rythme respiratoire pendant l’intervention, permettent de s’assurer que l’animal va bien. Si vous êtes stressé(e) ou si votre chatte présente un risque (antécédent, âge avancé ou maladie), il est possible de :
・ Réaliser un bilan sanguin pré-anesthésique pour vérifier le bon fonctionnement des organes.
・ Choisir l'anesthésie gazeuse chez un vétérinaire équipé (souvent en clinique) plutôt que l'anesthésie classique. En effet, la qualité de l'anesthésie au gaz est exceptionnelle avec une sécurité maximum et un risque réduit au minimum.

Intervention et Précautions

Certaines informations utiles sont expliquées étape par étape.

Il doit être pris au moins 10 jours avant la date souhaitée de l'intervention. Il est conseillé de profiter de la stérilisation pour demander à identifier votre chatte en même temps (obligation légale), si ce n'est pas déjà fait. L'identification et l'indication de sa stérilisation sur sa fiche d'identification auprès de l'i-cad, permettent d'éviter que votre chatte soit endormie et ouverte à nouveau, lors des opérations de stérilisations des chats considérés comme errants (non identifiés ou réclamés sous 8 jours).

La veille de l'intervention, retirez toute nourriture à partir de 22 heures pour éviter les vomissements lors de l'anesthésie. La chatte peut boire normalement. Veillez à ce qu'elle ne puisse pas sortir de la maison pour éviter qu'elle mange à l'extérieur ou qu'elle soit absente le matin de l'opération.

La chatte devra être déposée à jeun vers 8h30. Le vétérinaire vérifiera qu'elle est en bonne santé et que l'anesthésie générale ne présente pas de risque particulier, puis elle sera endormie avec un dose anesthésique adaptée à son poids. Elle recevra des piqures antibiotique et antidouleur de durées variables selon les vétérinaires. Une surveillance des constantes cardiaques et respiratoires est assurée durant toute l'intervention.

L'ouverture sur le ventre est préférable à l'ouverture sur le côté car elle est moins douloureuse et permets de voir l'état de l'utérus ainsi qu'une éventuelle gestation. Le vétérinaire peut alors procéder au retrait des ovaires (et utérus si nécessaire). L'opération dure en moyenne 30 minutes. Après l'intervention, elle sera gardée en observation jusqu'en milieu d'après-midi ou parfois le lendemain. Des médicaments antibiotiques et antidouleurs seront prescrits.

Il est généralement possible de récupérer votre chatte dans l'après-midi lorsqu'elle sera suffisamment réveillée. Elle sera encore sous les effets de l’anesthésie et il est possible qu'elle ait du mal à marcher ou qu'elle "balance" de gauche à droite mais elle marchera mieux le lendemain.

・ Repos : la chatte devra être installée seule, dans un endroit calme et chaud (20-22°C), avec ses gamelles d'eau et de croquettes, sa litière et son panier, pendant 7 à 14 jours. En effet, elle ne doit pas sortir et rester dans une pièce isolée pour empêcher tout mouvement brusque (jeux avec d'autres chats, courir, sauter, descendre ou monter les escaliers) afin d'éviter toute tension sur les sutures, une éventration potentiellement mortelle ou une infection de la plaie.

・ Alimentation : au retour, elle peut boire de l'eau par petites quantités et manger la moitié de sa ration alimentaire habituelle, à condition qu'elle ne vomisse pas. Dès le lendemain matin, elle pourra manger et boire normalement.

・ Médicaments : il faudra lui donner des antibiotiques et des antidouleurs par voie orale pendant quelques jours. S’il est difficile de lui donner des comprimés, prévenez le vétérinaire ou l'assistante lorsque vous déposerez votre animal pour trouver une solution.

・ Hygiène : le panier pour dormir et la litière devront toujours être propres pour éviter une infection. Privilégiez une litière à base de papier déchiré (journal, sopalin...) que vous changerez tous les jours afin de ne pas laisser les saletés et granulés de litière se coller aux plaies chirurgicales durant cette période.

・ Prévenir une infection : la cicatrisation provoque des démangeaisons. Pour éviter qu'elle se lèche la plaie, vous pouvez demander une collerette chez votre vétérinaire. Chaque jour, il faudra surveiller l'évolution et la propreté de la plaie que lorsque la chatte dort afin de ne pas attirer son attention. Si votre chatte a réussi à retirer son pansement ou si la plaie n'est pas propre, il faudra la désinfecter chaque jour jusqu'à l'enlèvement des fils, avec une compresse et de la Bétadine iodée solution dermique puis mettre un pansement pour éviter l'infection.

・Signes d'infection : en cas de rougeur, de grosseur, de pus, d'écoulement ou de saignements, consultez immédiatement votre vétérinaire.

・ Contrôle post-opératoire : les points de suture seront retirés gratuitement environ 2 semaines plus tard à la Clinique sauf si ce sont des fils résorbables. En cas d'interrogation, prenez contact avec votre vétérinaire.

Cout de la stérilisation

Le coût de la stérilisation d’une chatte varie d’un cabinet vétérinaire à un autre. Avec votre accord, le vétérinaire peut être amené à retirer l’utérus si nécessaire (forte infection, tumeur, etc.), ce qui représente un surcoût. Les tarifs (avec ou sans retrait de l’utérus) peuvent être communiqués sur simple appel téléphonique. Certains vétérinaires proposent un paiement échelonné pour les personnes en difficultés financières.

Il existe aussi des compagnies d’assurance qui proposent la prise en charge partielle des frais de stérilisation et de consultation. Des comparateurs en ligne peuvent vous aider à trouver gratuitement une mutuelle.

Alternatives

Ces méthodes sont déconseillées en raison de leur dangerosité ou du mal-être qu’elles engendrent chez la chatte.

Les pilules ou injections effectuées par un vétérinaire préviennent les chaleurs et doivent être administrées avant les chaleurs (qui sont parfois silencieuses). Elles sont contre-indiquées en cas de certaines maladies et chez les femelles impubères, potentiellement saillies, gestantes ou allaitantes, sauf mentions contraires dans la notice.

Les injections sont à renouveler après quelques mois, selon les indications du vétérinaire, tandis que la pilule doit être dosée en fonction du poids de la chatte et donnée une fois tous les 7 à 14 jours.

Ces contraceptions sont très déconseillées par les vétérinaires car elles ne sont pas toujours efficaces et surtout, elles présentent d'importants risques de développement des maladies graves (tumeurs mammaires, utérines ou ovariennes, graves infections utérines, diabète sucré, etc.) et des effets secondaires (dépression, agressivité, etc.). Enfin, la pilule donnée au mauvais moment du cycle, conduit à des gestations non menées à terme ou des chatons difformes.

Garder votre chatte à l’intérieur pour empêcher l’accouplement est traumatisant pour elle. De plus, si elle arrive à s’échapper, elle risque une gestation imprévue avec des chatons difficiles à bien placer. Cette méthode ne peut être que provisoire avant la stérilisation.