Puce électronique

Selon la loi du 6 janvier 1999, tous les animaux de plus de 4 mois doivent être identifiés, soit par tatouage soit par puce électronique, ainsi que tout animal vendu ou donné quelque soit son âge. S’il voyage à l’étranger, l’animal doit être identifié par puce ou tatouage clairement lisible avant le 3 juillet 2011. La puce présente de nombreux avantages.

La puce électronique a la forme d'une gélule de 1 mm de diamètre pour 3 à 4 mm de long environ. Elle ne contient aucun système magnétique ou électrique nuisible au chien ou au chat.

C'est le lecteur qui active la puce et lui fait délivrer son code. Il suffit de passer ce lecteur à quelques centimètres de l'animal. Le code unique est à 15 chiffres : 3 chiffres pour le code du pays (250 pour la France), 2 chiffres pour l’espèce (26 pour les chiens et chats), 2 chiffres pour le code du fabricant et 8 chiffres pour le numéro d’identification spécifique à l'animal. Les numéros des puces peuvent être lus par les vétérinaires, refuges, fourrières voire la police.

Seul un vétérinaire est habilité à poser cette puce par injection en sous-cutanée. La douleur ne semble pas importante lors de la pose. Pour les chats et chiens parfois sensibles, une tranquillisation préalable pourra être nécessaire.

L'identification offre plus de chances de retrouver un animal perdu. La puce est plus pratique que le tatouage :
・ Absence d'anesthésie.
・ Pose très rapide.
・ Puce invisible et donc plus esthétique.
・ Lecture à distance (avantageux pour les animaux apeurés ou nerveux).
・ Puce infalsifiable.
・ Durabilité (la puce ne peut pas s'effacer dans le temps contrairement au tatouage).
・ Fichier mondial (l'animal pourra être facilement identifié aux frontières et à l'étranger).