Préserver la vue

La cataracte et les affections des yeux sont fréquents chez les chiens et chats. En l’absence d’intervention rapide, elles peuvent entraîner une cécité irréversible, brutale ou progressive selon la cause, des complications douloureuses et une dépression. Une alimentation carnivore de qualité et conçue pour l’espèce, un complément alimentaire spécialisé, la surveillance et traitement précoce des anomalies oculaires ou comportementales limitent les risques de cécité.

Risques de cécité

Les problèmes oculaires sont fréquents chez les animaux. En l’absence d’intervention à temps, ils peuvent entrainer une cécité irréversible et/ou brutale pour la plupart des origines (infections, corps étranger, cortisone, diabète, obésité, alimentation végétarienne ou pour chiens donnée à un chat…) et une dépression. Il est donc très important de surveiller les anomalies des yeux et du comportemental de l’animal et consulter sans tarder en cas de doute.

Les signes cliniques des affections sont variables en fonction de la cause :

・ Paupière supérieure tombante.

・ Spasmes des paupières.

・ Clignements fréquents de l'oeil.

・ Démangeaisons.

・ Paupière rouge ou gonflée.

・ Oeil à demi-fermé ou fermé (douleur).

・ Oeil rouge.

・ Aspect blanc et/ou bleuté au centre de l'oeil, de la pupille ou cornée.

・ Ulcère à l'oeil ou blessures.

・ Ecoulement de l'oeil (douleur), parfois brun, séreux ou muqueux.

・ Sécrétions abondantes.

・ Présence de pus.

・ Pupille qui apparaît fixe, plus grande ou plus petite.

・ Forte sensibilité à la lumière.

・ Réflexe à la lumière diminuée.

・ Augmentation de la taille du globe oculaire.

・ L'animal peut se cogner sur des meubles ou objets, avoir des difficultés à trouver ses jouets ou à se déplacer, en premier lieu quand l'éclairage est faible. Il est plus calme, parfois prostré et peut avoir une réaction agressive lorsqu'une personne le touche car il ne la reconnaît pas (malvoyant ou aveugle). Il faut alors lui parler pour le rassurer quand on l'approche et prévenir l'entourage.

Si votre animal présente un ou plusieurs symptômes, consultez d'urgence votre vétérinaire qui l'examinera et recherchera la cause. Un traitement rapide permet souvent de guérir et d'éviter la cécité, donc une dépression. Vous pouvez consulter un vétérinaire ophtalmologue si votre vétérinaire généraliste n'arrive pas à soigner l'animal.

Ces facteurs provoquent des problèmes oculaires et la cécité :

・ Traumatisme oculaire (urgence : poussières, contusions, corps étrangers, plaies...).

・ Maladies infectieuses (coryza, toxoplasmose, PIF, FIV, FeLV...).

・ Tumeur intraoculaire.

・ Lésions cérébrales.

・ Maladie auto-immune.

・ Diabète sucré.

・ Obésité.

・ Hypertension oculaire ou artérielle (du à l'hyperthyroïdie, une insuffisance rénale chronique...).

・ Certains médicaments (cortisone, etc.).

・ Carence en taurine chez les chats.

・ Hérédité.

・ Jouet laser, etc.

Le traitement (par voie orale, locale ou selon les cas chirurgical) doit être mis en place le plus tôt possible par votre vétérinaire. Dans tous les cas, la cause à l’origine du problème sera traitée, lorsque cela est possible. Toutefois, il n’y a aucun traitement actuellement dans le cas d'une dégénérescence rétinienne aigüe et la cécité est alors irréversible.

L'apport en taurine (acide aminé) est indispensable chez le chat. En effet, contrairement à d'autres espèces, le chat en produit très peu et en perd en continue via les selles. Hors, une carence en taurine entraine une cécité irréversible et des graves problèmes cardiaques.

Chez le chat, la taurine doit être fournie par la viande ou une nourriture industrielle de bonne qualité pour chats qui en contient suffisamment (1g de taurine par kg de matière sèche). Il ne faut donc jamais nourrir un chat avec une alimentation végétarienne ou destinée aux chiens car elles ne sont pas enrichies en taurine !

Il existe un vaccin contre le coryza, maladie très fréquente, qui peut provoquer des lésions oculaires graves et entraîner la cécité. Il est souvent effectué en association avec les vaccins contre le calicivirose et la chlamydiose pour plus d'efficacité. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Faute de traitement existant ou de prise en charge à temps, vous pouvez toujours aider le quotidien de votre animal devenu aveugle, avec des repères et votre voix :

・ Repères : ne déplacez pas son panier, ses gamelles et sa litière, et évitez de changer souvent la position des meubles, afin qu'il ne perde pas ses repères.

・ Rassurer : parlez à votre animal quand vous l'approchez, afin qu’il ne soit pas effrayé, car il ne vous verra pas arriver vers lui. Prévenez aussi l'entourage.

・ Sortie en laisse : évitez de laisser sortir votre chat afin d’éviter tout accident (voiture, etc.). Vous pouvez le promener avec un harnais et une laisse dans votre jardin si cela lui convient.

Cataracte

La cataracte est l’opacification (perte de transparence) du cristallin. Très fréquente chez le chien à l’inverse du chat, elle peut apparaître à tout âge. Elle entraîne une cécité brutale ou progressive selon la cause, des risques de complications douloureuses et de dépression. Il existe des médicaments et chirurgie très efficaces, dont les résultats sont meilleurs lorsque ces traitements sont réalisés tôt. De plus, retarder l’opération ne fait que pénaliser l’animal : le cristallin cataracté va devenir de plus en plus épais et dur rendant l’opération plus difficile voire impossible.

Ces signes peuvent vous faire suspecter une cataracte lors d'un examen minutieux des yeux :

・ Au départ : seul un examen attentif de l’oeil de l’animal permet d’observer un léger reflet blanc plus ou moins bleuté au centre de l'oeil ou uniquement un reflet bleuté. La vision de l'animal n'est pas encore trop altérée.

・ Dans les cas plus avancés : le cristallin s’opacifie de plus en plus jusqu'à devenir totalement blanc ainsi que la pupille. La baisse de vision va progressivement s'accentuer jusqu’à une cécité totale. L'animal peut alors se cogner sur des meubles ou objets, avoir des difficultés à trouver ses jouets ou à se déplacer, en premier lieu quand l'éclairage est faible. Il est plus calme, parfois prostré et peut avoir une réaction agressive lorsqu'une personne le touche car il ne la reconnaît pas. Il faut alors lui parler pour le rassurer quand on l'approche et prévenir l'entourage.

En cas de modification de la couleur de l'œil (reflet blanc et/ou bleuté) ou du comportement de l'animal (il se cogne...), consultez très vite votre vétérinaire afin d'éviter des complications, une cécité irréversible et une dépression.

La cataracte peut être associée à des complications douloureuses aggravant la perte de vue :

・ Uvéite : il s'agit d'une inflammation de l'uvée (membrane située à l'intérieur de l'oeil).

・ Luxation du cristallin : ce dernier bascule vers l’avant ou vers l’arrière à l'intérieur de l'oeil.

・ Glaucome : cette affection apparaît suite à une élévation importante de la pression à l'intérieur de l'oeil.

De plus, retarder l’opération ne fait que pénaliser l'animal : le cristallin cataracté va devenir de plus en plus épais et dur rendant l’opération plus difficile voire impossible. L'animal sera définitivement aveugle et risque de développer une dépression surtout s'il est jeune, actif ou si la cataracte se développe rapidement.

L’apparition d’une cataracte chez les chiens et chats peut avoir diverses causes :

・ Congénitalité : une anomalie se produit au cours du développement de l’embryon dans le ventre de sa mère et le petit naît avec une cataracte unilatérale ou bilatérale. Celle-ci peut alors être associée à d’autres malformations.

・ Hérédité : c'est une cause fréquente. La cataracte va inévitablement apparaître à un âge jeune et peut atteindre chaque œil différemment. Les races de chiens prédisposées ne développent pas toujours la cataracte mais il faut être vigilant (Caniche nain, Bobtail, Cocker américain, Beagle, Epagneul breton, Labrador, Husky).

・ Vieillissement : la cataracte sénile concerne les chiens à partir de 7 ans ainsi que les chats de plus de 12 ans et affecte les deux yeux. Le perte de vision est progressive en quelques mois voire quelques années.

・Inflammation oculaire : les uvéites (inflammations des structures internes de l’oeil) peuvent engendrer secondairement l’apparition d’une cataracte. Ce phénomène est fréquent chez le chat.

・ Traumatisme de l'oeil : la cataracte peut être consécutive à un traumatisme de l'oeil. Un seul œil est alors atteint.

・ Diabète : l’excès de glucose associé à un diabète favorise l’apparition d’une cataracte chez 2 chiens diabétiques sur 3. Elle atteint les deux yeux parfois en quelques jours et peut entraîner une uvéite phacolytique.

・ Médicamenteuse ou toxique : la cataracte peut être due à la prise de cortisone par exemple.

Des médicaments vétérinaires ou des compléments alimentaires efficaces comme le Sitalan (vitamines, acides aminés, sélénium), contribuent à retarder l'apparition et la progression de la cataracte en tout début d'évolution. Dans tous les cas, ils ne permettent pas la guérison. Ils sont souvent utilisés pour la cataracte sénile ou à défaut de chirurgie et se présentent sous formes de comprimés ou de collyres.

Seule la chirurgie, pratiquée par un vétérinaire formé en ophtalmologie, peut redonner une vision correcte lors de cataracte évoluée, ce qui est très intéressant, notamment pour des animaux chez lesquels la cataracte a progressé rapidement et qui ont donc perdu la vue brutalement (hérédité, diabète...).

Description : la chirurgie consiste à retirer le cristallin opaque afin de rétablir la vision. L’opération est peu douloureuse. La pose d’un implant artificiel, qui va venir remplacer la lentille “naturelle” qu’est le cristallin, peut aussi être proposée. Il permet à l'animal de retrouver une vue parfaite. Les deux yeux peuvent être opérés en une fois.

Bilan pré opératoire : la décision de chirurgie ne peut être prise qu'après certains examens indispensables :
· Consultation : l'examen clinique complet permet de détecter certaines anomalies (cardiaques, etc.).
· Prise de sang : elle peut être proposée pour s'assurer du bon fonctionnement de certains organes afin de maximiser la sécurité de l'animal lors de l'anesthésie générale (animal âgé, malade...).
· Examen ophtalmologique complet : il permet de vérifier que la rétine de l'animal, qui permet de ''capter les images'', fonctionne bien sinon l'opération est inutile. L'examen permet aussi de rechercher toute inflammation des autres structures de l’oeil car elle contre-indique une intervention sur le cristallin cataracté. Ainsi, la présence d’un glaucome ou d’une uvéite (pouvant être secondaires à la cataracte) empêche, au moins dans l’immédiat, la chirurgie.

Déroulement de l'opération : le chien ou le chat est déposé à la clinique le matin à jeun. La durée d'intervention, sous anesthésie générale, est comprise entre 20 et 30 minutes par œil. L'animal sort le jour même de l'intervention.

Soins post opératoires : des collyres (anti-inflammatoires, antibiotiques...) faciles à appliquer, avec si besoin une démonstration du vétérinaire, devront être instillés dans l’oeil opéré, pendant 8 jours à 2 mois. Votre implication est primordiale afin que tout se passe bien et rentre dans l'ordre au plus vite. L’animal devra porter une collerette jour et nuit pendant une semaine minimum, car il est impératif qu'il ne puisse pas se gratter l'oeil ou les yeux opéré(s). Les collyres et collerette sont assez bien tolérés par l'animal.

Controles post opératoires : même si tout semble aller bien, quelques contrôles post-opératoires sont indispensables et se fera avec votre vétérinaire et/ou un spécialiste en ophtalmologie.

Il est important de rétablir la vérité concernant certaines affirmations fausses :

・ ''La chirurgie de la cataracte du chien ou chat ne marche pas'' : cette idée ancienne s’explique par les mauvais résultats qui étaient obtenus il y a 30/40 ans, avant les nouvelles techniques. A l’heure actuelle, le taux de réussite est de 95% sur le long terme si les candidats sont correctement sélectionnés.

・ ''Lors de cataracte unilatérale, autant attendre l’atteinte du second oeil, donc la cécité, pour opérer'' : de façon générale, plus une cataracte est opérée tôt, meilleurs sont les résultats, même si elle est unilatérale.

・ ''La cataracte diabétique ne s'opère pas'' : au contraire, il s'agit d'une excellente indication opératoire, sous réserve qu'elle soit traitée tôt, avant l'apparition d'une uvéite phaco-induite.

・ ''Une cataracte diabétique s’opère une fois le diabète équilibré'' : il est maintenant admis qu’il est préférable d’opérer le plus tôt possible, même avant l’équilibrage du diabète car il existe un risque non négligeable d’uvéite phaco-induite si l’intervention est différée.

Le coût d'une chirurgie traitant la cataracte, effectuée par un vétérinaire spécialisé, est d'environ 1300 euros par œil (consultation, anesthésie et bilan pré-opératoire compris) auquel il faut rajouter entre 200 et 250 euros pour la mise en place d'un implant. Une chirurgie des 2 yeux coûte entre 1800 et 2300€ (hors implant). Les tarifs peuvent varier en fonction des besoins spécifiques de votre animal ainsi que d'une clinique vétérinaire à une autre. Les écoles vétérinaires proposent cette chirurgie à un coût inférieur. Il existe également des assurances spécifiques pouvant prendre en charge partiellement les frais.