Gestations accidentelles ou dangereuses

Les gestations accidentelles ou dangereuses sont fréquentes d’où l’importance de connaître les situations à risques et les changements physiques qui apparaissent progressivement après plusieurs semaines, certains maîtres ne remarquent rien ! Etre réactif permet d’interrompre une gestation sans souffrance pour les fœtus et évite une naissance de chatons ou chiots à assumer ainsi que le devoir, en cas d’abandon, de leur trouver une famille aimante et ayant le sens des responsabilités.

Risques de gestation

Si votre chienne ou chatte présente un risque de gestation ou des signes (tétines qui gonflent, abdomen qui s’arrondit, etc), il est préférable de consulter un vétérinaire sans attendre.

・ Oubli par le maître.
・ Pilule donnée à la mauvaise fréquence ou période du cycle.*
・ Pilule recrachée par la femelle.
・ Inefficacité.

・ Chaleurs silencieuses, surtout lors des 1ères chaleurs (aucun signe).
・ Chienne ou chatte précoce (âge variable selon la race).
・ Période de chaleurs irrégulière.
・ Déclenchement des chaleurs plus vite que prévu en présence d'une autre femelle en chaleur.
・ Portée récente chez la chatte (accouplement de nouveau possible seulement 2 semaines après mise bas).
・ Femelle âgée (il n'existe pas de ménopause chez la chienne et la chatte).

・ Puberté précoce du chien ou chat (âge variable selon la race).
・ Castration chirurgicale ou chimique réalisée depuis moins de 3 mois (stérilité certaine après 3 mois).
・ Mâle ayant eu un contact avec la femelle (accouplement rapide et parfois discret).

・ La chatte ne sort pas mais a réussi à s'échapper de la maison (fréquent).
・ La chienne a fugué (creusement de trou, clôture pas assez haute ou solide, promenade sans laisse, etc).
・ Un chien du quartier a senti la chienne et a réussi à s'inviter dans le jardin.

・ Elle s'est avérée gestante.

・ La contraception ne doit être utilisée qu'à titre exceptionnelle car les effets secondaires connus sont très dangereux.
・ Il ne faut jamais séparer un mâle et une femelle qui s'accouple (risque de blessures pouvant nécessiter une visite chez le vétérinaire, etc). Il existe des solutions chez votre vétérinaire qui empêchent ou à défaut, interrompent une gestation après saillie, pouvant être sans douleur pour les foetus.

Gestations dangereuses

L’avortement est fortement conseillé si :
・ Le chien est bien plus gros que la chienne (des chiots trop gros empêchent le bon déroulement de la mise bas).
・ La chatte ou la chienne est âgée ou trop jeune (âge variable selon la race).
・ Elle est affaiblie par une quelconque pathologie, malformation ou fracture du bassin.
・ Il y a des risques de foetus morts in utero (mère maigre, en surpoids, gestations rapprochées).
・ Il est possible qu’elle ait avalé une pilule contraceptive après la saillie (risque de chiots ou chatons déformés).

Confirmation de la gestation

Malheureusement, il n’est pas facile de savoir si une chienne ou une chatte est gestante pendant le premier mois de la grossesse. Pour confirmer une gestation, il faut attendre 3 à 4 semaines après la saillie en faisant réaliser une prise de sang ou une échographie. Le diagnostic par palpation est déconseillé. En effet, il est difficile même pour un vétérinaire expérimenté et risqué. Notez toutefois que si la suspicion de gestation est forte, il n’est pas indispensable d’attendre confirmation de cette gestation pour mettre en place un protocole d’avortement.

Solution avantageuse

L’avortement chirurgical interrompt la gestation et stérilise la femelle. Elle évite les dangers de l’avortement par injection et présente de nombreux avantages. Si elle a lieu assez rapidement, les foetus ne seront pas encore vivants et la mère ne se rendra compte de rien. Dans le cas contraire, il faut savoir que l’avortement ne provoque aucune souffrance pour les foetus grâce à l’anesthésie. Cette opération est également sans danger s’il s’avère que la chienne ou la chatte n’était pas gestante.

Solution déconseillée

L’avortement médical n’est pas un moyen de contraception, il ne faut pas en abuser. Cette méthode est risquée et n’apporte aucun bienfait pour la chienne ou la chatte. En général, le vétérinaire fera deux ou trois injections sous-cutanées, espacées de 24-48h, avant le 45ème jour de gestation. Le médicament est efficace mais présente des risques :
・ Echec si l’avortement a lieu tardivement.
・ Réaction douloureuse.
・ Complications si l’expulsion des fœtus est incomplète (échographie indispensable pour vérifier).
・ Infections utérines dangereuses.
・ Intervalle entre deux périodes de chaleurs raccourci.
・ Nouvelle gestation.
Il faudra surveiller l’état général de la femelle durant les jours qui suivent l’avortement pour s’assurer qu’elle va bien.