Aider les chats errants

Aider les chats errants

Contrairement à une idée reçue très répandue, les chats errants ne savent pas souvent se débrouiller seuls pour se nourrir et finissent par mourir de faim. N’ignorez donc jamais un chat errant, surtout malade ou infesté de puces ! Ce pauvre être sans défense a besoin d’une main tendue et non d’être rejeté… Grâce à votre dévouement, un chat mal en point peut devenir un chat magnifique.

Par un arrêté  municipal, certains maires interdisent aux administrés de leur commune de nourrir les chats errants.   
C'est pourtant contraire à la loi :  "Le fait de priver de nourriture et d’abreuvement un animal domestique est reconnu cruauté passive conformément à l’Article R214-17 du Code Rural." "Le chat errant est reconnu animal domestique par l’arrêté du 3 avril 2014 fixant les règles sanitaires et de protection animale auxquelles doivent satisfaire les activités liées aux animaux de compagnie d'espèces domestiques relevant de l'alinéa IV de l'article L. 214-6 du code rural et de la pêche maritime."

 

Un chat errant identifié au nom d'une commune ou d'une association devient un chat libre, avec un statut juridique qui le protège de l’euthanasie.

Un chat errant n'a personne pour prendre soin de lui. Il est exposé à divers dangers :

・ sans l'aide de l'homme pour lui donner une alimentation (strictement carnivore ou conçue pour les chats) ainsi que de l'eau au quotidien, un chat errant souffre de faim et de soif. Il risque alors d'être déshydraté, de perdre la vue et de mourir dans d'atroces souffrances.

・ il est exposé à diverses maladies telles que le coryza qui, en l'absence de prise en charge rapide, peut entraîner des problèmes oculaires allant souvent jusqu'à la perte de vue irréversible, des séquelles respiratoires ou la mort en particulier chez les chatons.

・ les intempéries, en particulier le froid et l'humidité, peuvent entraîner la mort des chats en particulier les chatons. Elles favorisent également les maladies.

・ il est régulièrement infesté de puces ou de tiques ainsi que de vers intestinaux qui provoquent une plus ou moins forte augmentation de l'appétit avec des risques de perforation intestinale.

・la reproduction incontrôlée des chats engendre très rapidement une surpopulation et augmente leurs difficultés pour survivre : un couple de chats non stérilisés peut avoir plus de 20 000 descendants en 4 ans ! La multiplication des chats, les odeurs d'urine forte et les nuisances sonores lors des périodes de reproduction sont souvent la cause des actes de cruauté dont sont victimes les chats errants.

・ un chat errant n'a ni puce électronique ni tatouage. Il est donc susceptible d'être capturé par la fourrière puis euthanasié, tandis qu'identifié via la mairie ou une association, celui-ci devient un chat libre, protégé de l'euthanasie grâce à son statut juridique, d'où l'importance de contacter les associations.

Coeur animal finance les frais vétérinaires et matériels des chats errants. Cependant, une intervention urgente est nécessaire pour stériliser les chats avant qu'ils ne prolifèrent car notre budget, comme pour tout organisme de protection animale, est limité. Il existe plusieurs façons d'aider les chats errants :

・ devenez leur nourrisseur à vie ou en attendant de trouver une famille d'adoption s'ils sont sociables. Chaque jour et à heure fixe pour les rassurer, laissez une grande gamelle propre remplie d'eau sans calcaire à leur disposition, ainsi que de la nourriture exclusivement pour chats en bonne quantité pour qu'ils mangent à leur faim.

・ installez un abri isotherme assez grand et placez-y un coussin propre, chaud et confortable en hiver ou rafraichissant en été, dans un lieu calme, afin de les protéger des intempéries et des personnes malveillantes.

capturez les chats à l'aide d'une cage trappe prêtée par une association afin de stériliser, identifier et soigner aux frais de Coeur animal, d'une association ou d'une fondation. Vous pouvez nous contacter si vous avez besoin de conseils pour y parvenir sans faire fuir les autres chats errants.

・ suite à la stérilisation, gardez les chats en convalescence, dans une cage dédiée et prêtée par une association, afin d'éviter une infection ou une éventration mortelle pour les femelles (8 jours pour une femelle et 3 jours pour un mâle).

・ Vous pouvez aussi faire don des frais vétérinaires pour soutenir Coeur animal ou l'association contactée.

Attention : ne fixez jamais un chat dans les yeux, ne parlez pas fort, ayez toujours des mouvements lents, ne vous approchez pas trop de lui et ne cherchez pas à l'attraper afin de ne pas l'effrayer. Laissez-le toujours venir vers vous.

Les femelles gestantes peuvent être avortées sans aucune souffrance pour les petits. Grâce à l'anesthésie, ils s'endorment en douceur sans jamais se réveiller. De plus, les fœtus ne sont pas viables avant X semaines. L'avortement permet d'éviter une vie de misère et dangereuse à ces pauvres chats ou de sauver un chaton qui attend déjà une famille et risque de mourir dans une fourrière ou dans la rue.

Une chatte allaitante a davantage faim et cache ses chatons. Pour savoir où se trouvent ces derniers afin de les capturer, les placer en sécurité avec leur mère et éviter une nouvelle gestation (possible dès la 2e semaine après la mise bas), vous pouvez suivre la chatte à distance pour ne pas l'effrayer, lorsqu'elle repart après manger.

Suivez-nous au quotidien

Rejoignez-nous sur Facebook et découvrez
le quotidien de nos compagnons