Adopter

Adopter 

Plus de 100 000 chiens et chats sont abandonnés chaque année en France et des milliers d’entre eux meurent dans les fourrières, faute d’adoptants. Les NAC ne sont malheureusement pas épargnés.

Voici plusieurs raisons d'adopter un animal plutôt que de l'acheter :

・ pour sauver une vie en adoptant un animal qui libérera sa place pour qu'un autre animal puisse être pris en charge ;

・ pour redonner goût à la vie à un animal traumatisé par son abandon, il vous en sera reconnaissant ; 

・ pour ne pas financer un commerce honteux qui favorise les abandons avec les achats ''coup de cœur'' ;

・ parce que dans les animaleries, chez un éleveur ou un particulier, il y a des risques de financer la maltraitance en achetant un chaton, un chiot ou un NAC provenant d'un élevage de la honte (reproduction intensive, conditions d'élevage insoutenables) ou du trafic d'animaux transportés dans des conditions effroyables, pour augmenter les profits ;

・ pour lutter contre la surpopulation, principale cause de leur souffrance, car chaque animal est stérilisé ;

・ parce que l'animal est identifié, stérilisé, vacciné et testé contre certaines maladies, il n'y a pas de frais à prévoir ;

・ parce qu'il y a des animaux de tout âge, de toute taille avec des caractères et des besoins déjà connus, vous pouvez ainsi choisir un animal réellement adapté à votre logement et votre famille.

Lorsqu’un particulier propose un chiot ou un chaton gratuitement, vous pouvez lutter contre les abandons en le sensibilisant à la stérilisation, évitant ainsi que d’autres chiots ou chatons ne connaissent le même sort.

De plus, les abandons représentent toujours un risque élevé pour l'animal. En effet, nombreuses sont les personnes irresponsables ou cruelles cherchant un chiot, un chaton ou un petit NAC souvent gratuit ou à bas prix et il est souvent difficile de les reconnaître tant elles peuvent être manipulatrices pour obtenir l'animal.

Même si l'animal est cédé à titre gratuit, le propriétaire a des obligations, notamment l'identification de l'animal par puce électronique ou tatouage et l'obtention d'un certificat de bonne santé (valable quelques jours).

Fraudes : certains particuliers tentent de détourner la loi en passant des annonces dans lesquelles ils font croire que les chiots et chatons sont gratuits alors qu’ils sont en fait payants. Cette fraude doit vous alerter sur les possibles conditions de vie désastreuses des animaux, dont beaucoup proposés à la vente sur internet ou dans les journaux gratuits sont issus de trafics illicites (source agriculture.gouv.fr). De plus, un numéro de SIRET est obligatoire en cas de vente.

Suivez-nous au quotidien

Rejoignez-nous sur Facebook et découvrez
le quotidien de nos compagnons